Sous verre

Les sous bocks, des accessoires indispensables en restauration

Dans la restauration, les sous-verres (ou sous-bocks) sont des accessoires incontournables. Grâce à vos motifs personnalisés, ils seront idéals comme décoration de table, mais aussi comme supports publicitaires. Trés absorbant et résistant, votre publicité prônera sur toutes les tables, dans les bars, hotels et restaurants.

Un sous-bock ou rond à bière,

C’est un sous-verre prévu pour les verres à bière (chopes), généralement en carton, servant de support publicitaire puisqu’il est décoré aux couleurs d’une marque. Le collectionneur de sous-bocks est appelé cervalobélophile, la cervalobélophilie étant une sous-catégorie de la tégestophilie. La plupart des sous-bocks sont ronds ou carrés, mais il en existe de toutes les formes imaginables avec une gamme d’impression très étendue car de plus en plus, les sous-bocks servent de support publicitaire pour des secteurs très variés.

Ainsi, il existe des sous-bocks pour les verres à eau-de-vie, pour les bocks d’un litre ou encore des cartons au format de plateaux de service au format maxi. Il est également possible de produire des sous-bocks perforés, à accrocher (pour Noël 2006, la société Leffe en distribua qui imitaient en 2D des boules pour sapin) ou à enfiler sur une pique, des sous-bocks munis de fentes, destinés à être encastrés, des sous-bocks doubles, pour deux verres, par exemple, ou encore un verre et une bouteille. Ces modèles sont également très prisés des collectionneurs.

En dépit de son apparent archaïsme, le sous-bock est un moyen de communication et un support publicitaire actuel.

Fonction su sous bock

La fonction première du sous-bock est de récupérer l’eau de condensation, qui se forme lorsque le verre de bière froid entre en contact avec l’air ambiant plus chaud et qui s’écoule le long du verre. Il fait aussi office de support publicitaire, en particulier pour les brasseries. Dans certains pays, il est employé par les serveurs pour noter le nombre de consommations des clients. Son verso, souvent vierge de toute impression, lui permet de devenir un aide-mémoire. Jeu avec sous-bock On l’utilise également pour certains jeux d’adresse (châteaux de carte).

Le jeu le plus courant consiste à poser un carton sur le bord de la table en le laissant dépasser d’un quart de son diamètre environ. D’un coup du bout des doigts, de bas en haut, la paume orientée vers le bas, on lui fait faire un demi-tour en l’air avant de le rattraper en avançant la main et en le pinçant entre le pouce et les autres doigts. On place ensuite deux sous-bocks l’un sur l’autre et on recommence, ainsi de suite...

Un autre jeu consiste à tenir entre les dents un sous-bock sur lequel est posé un verre de schnaps et de le passer à son voisin de table ainsi de suite. Au bout d’un certain nombre de passes, le sous-bock humidifié par les gouttes de schnaps renversé et la salive aura tendance à se ramollir et le verre risquera de chuter. On peut alors décider de ne pas prendre le sous-bock entre ses dents mais de prendre le verre à la main et de le boire et de le payer, le joueur précédent devant le payer. Dans le cas où on fait tomber le verre, on paie une tournée...

Dans les Biergärten de Bavière, il est d’usage de poser le sous-bock sur le verre (comme un couvercle de chope) pour éviter que les fleurs ou les fruits des marronniers, ou encore les insectes n’y pénètrent. Dans certaines régions, le fait de déposer un sous-bock sur son verre peut aussi signifier que ce verre n’est pas abandonné, quand le buveur doit s’absenter.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez, conformément à notre déclaration de protection des données, l’utilisation de cookies ou autres traceurs. fermer